Le marketing dégoutant autour des Diables Rouges.

Depuis 2014, c’est la même rengaine: les Diables Rouges font vendre, et vos marques préférées l’ont bien compris. Le taux d’objets dérivés a doublé depuis le Mondial au Brésil en 2014. Les principales victimes ? Eh bien, c’est vous, c’est nous. Mais ce n’est sûrement pas eux…

Alors que la mode des Diables Rouges bat actuellement son plein, Euro 2016 et quart de finale obligent, il y a, malgré toute cette euphorie, de ces choses qui me dérangent. Qui m’ennuient. Et qui m’énervent. Et pour une fois, il ne s’agit pas de Lukaku. Soyez tranquille, la #TeamRomelu.

L'étandard sanglant est levé.

L’étendard sanglant est levé.

Il est plus ou moins normal de voir, depuis un mois, du noir-jaune-rouge un peu partout. Sur les façades, sur les voitures, ou sur les passants dans la rue. Nous ne sommes pas là pour juger de la ringardise de certains (coucou les housses de rétroviseurs et les cornes de diable). Mais notez tout de même qu’un vrai supporter de football ne se mesure pas au nombre d’objets dérivés qu’il possède. Mes amitiés, les Diabolixs.

Ce qui est dérangeant, c’est le marketing qui tourne autour des Diables Rouges. Vous savez, ces publicitaires qui tapent parfois la balle sur un terrain de football ? Vous l’avez tous subi. Vous en avez tous été victimes. Peut-être sans le savoir. Sûrement en s’en foutant. Ou, sait-on jamais, comme moi, en regrettant presque la période 2004-2010…

Le "vrai" drapeau des "vrais" supporters...

Le « vrai » drapeau des « vrais » supporters…

Si les Diables Rouges touchent des milliers d’Euros pour boire du Coca-Cola ou manger des spéculos Lotus, grand bien leur fasse. Les mecs auraient tort de s’en priver, si leur amour-propre peut vivre avec. Mais pourquoi donc les supporters belges doivent-ils, de leur côté, faire pire: de la publicité 24/7 en étant… bénévoles ! Nous ne sommes plus dans le sport, mais bien dans le marketing.

Vous êtes nombreux à porter fièrement ces objets que vous recevez « gratuitement » à l’achat d’un casier de bières, d’un paquet de chips, de pots de sauce, ou que sais-je encore. Et visiblement, dans la foulée, cela ne vous dérange pas de faire la pub de ces grandes marques. Il faut dire qu’elles le méritent bien, elles sont « partenaires officielles des Diables Rouges » et qui vendent LE produit « des vrais supporters ».

(Au passage, qu’on nous explique, enfin, clairement, ce qu’ont de plus que les autres les chips, fricadelles, saucisses, bières, bonbons ou papiers toilette floqués « Diables Rouges«  ? Rien, si ce n’est le prix, sans doute.)

"Toi aussi fais la pub de Coca mais gratuitement fdp"

« Toi aussi fais la pub de Coca mais gratuitement fdp »

Car, oui, afficher un drapeau Jupiler à votre fenêtre, c’est faire de la publicité gratuite au plus grand groupe brassicole au monde. Qui n’en a pas vraiment besoin, hein. Son propriétaire est l’homme le plus riche du pays. Et visiblement il apprécie que vous l’aidiez à l’être encore plus. La remarque est la même pour Coca-Cola, M&M’s, Lay’s, Heinz, ING, Carrefour et une chier de semblables, plus farfelus les uns que les autres.

Les supporters des Diables Rouges sont devenus des hommes-sandwichs. Sans gêne. Tout fier de faire la promotion de produits qui n’ont, en plus, rien à voir avec le sport. Et le pire, c’est qu’ils se sentent « meilleurs supporters du monde ». Non mec, non. Portez des Jordan ne fait pas de toi un basketteur. Et le logo Jupiler encore moins un fan de football. Qu’en pensent d’ailleurs les autres supporters présents à l’Euro ? Sans doute: « LOL ».

Porterais-tu ces mêmes produits dérivés s’ils venaient de pommade pour hémorroïde, de Tampax pour règles difficiles ou de ton abonnement à Closer ? Non, car la bière, c’est sûrement plus « cool ».

Le plus jeune employé de AB-InBev en plein boulot.

Le plus jeune employé de AB-InBev en plein boulot.

Quelle alternative à tout ça ? Tout simplement refuser de porter et d’afficher de la publicité, déjà ! Il existe des drapeaux belges sans logo dessus. Mais si, ceux qu’on affiche le 21 juillet et que nos enfants étudient à l’école (encore que…). Cela se trouve facilement. Et pour moins cher qu’un casier de bières. Tout le monde n’a certes pas les moyens de s’offrir le maillot officiel des Diables Rouges. Mais il n’y a pas besoin de beaucoup d’argent pour supporter son équipe, tout simplement.

Soyez imaginatifs. Soyez originaux. Soyer Belges ! Demandez à vos enfants de réaliser des dessins pour afficher à vos fenêtres. Faites-vous maquiller pour les matches par une amie qui pourra exercer tout son talent. Enfilez votre plus belle tenue aux couleurs de la Belgique. Déguisez-vous !

Arrêtez de vous laisser prendre pour des abrutis. Si les grandes marques vous offrent des produits dérivés, c’est pour mieux vendre. Alors, si en plus, vous leur faites leur pub gratuitement, c’est tout bénèf’ pour elles. Elles sont malignes, ne soyons donc pas stupides.

Le supporter belge mérite mieux que cela, non ?

Bon exemple.

Bon exemple.

Cet article contient du placement de produits gratuit pour Jupiler, Coca-Cola, Lotus, M&M’s, Lay’s, Heinz, ING, Carrefour. On est supporter des Diables ou on ne l’est pas.

Publicités

Une réflexion sur “Le marketing dégoutant autour des Diables Rouges.

  1. Hello, c’est fou de voir à quel point le football est devenu un business. À l’instar du marketing s’articulant autour des clubs et les exigences des sponsors, les prix de certains transferts sont démesurés.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s