Les 14 choses à retenir de Gand – Valence.

Après un partage et deux défaites, les Gantois tiennent enfin leur premier succès en Ligue des Champions. Une victoire historique, et ô combien importante. Désormais, les joueurs de Big Hein peuvent voir grand. La troisième place, au moins. La deuxième, au mieux. Chiche ?

1) HIS-TO-RI-QUE. Gand tient son premier succès en Ligue des Champions de son histoire. Après son premier titre, son premier match de C1 et son premier but dans cette compétition, tout va très vite pour les Buffalos

151104gnt-val72

« On est content olé olé »

2) Comme quoi, finalement, bien jouer peut rapporter des points. Qui l’eut cru, après les 3 premiers matches gantois…

3) Pourtant, tout avait débuté de manière gênante pour La Gantoise

4) Il reste deux matches à jouer. Tu es 3e, avec 3 points de plus que le 4e. Et à deux unités de la 2e place. Qui aurait parié là-dessus en août ?

5) Si battre Tottenham, 5e de Premier League l’an dernier, est un « exploit historique », que dire de ce succès contre Valence, 4e de Liga derrière Barcelone, le Real et l’Atletico ? Je pose la question, c’est tout.

6) Que les Gantois profitent de ces moments. Car dans quelques années, les meilleurs joueurs se seront envolés vers d’autres cieux. Et reconstruire quelque chose de correct après avoir connu une telle équipe, c’est toujours difficile.

Avoir le Kums bordé de nouilles.

Avoir le Kums bordé de nouilles.

7) Et le pire, pour les adversaires de Gand en JPL, c’est que cette équipe ne connait pas de lendemains européens difficiles. Leader et invaincu en championnat. Tranquille.

8) Maintenant, les Buffalos comptent sur l’appui de Nicolas Lombaerts, ancien de la maison et au Zenit depuis un moment, pour que son équipe fasse le taf’ contre Valence. Et un peu moins contre eux…

9) Pensées pour le petit Benito Raman. Il a fêté hier sa première montée au jeu en C1 à domicile (la deuxième après le Zenit), sa première… sortie, puis la première victoire de son équipe. Ce n’est plus un ascenseur, c’est un trampoline émotionnel.

10) Hein Vanhaezebrouck. Entraîneur de l’année. En Belgique. Comme en Europe.

Big Hein.

Big Hein.

11) Un an jour pour jour, Anderlecht créait l’exploit à Arsenal (3-3). Le 4 octobre semble bien nous réussir, on dirait.

12) Le quota de Buffalix qui monte, qui monte, qui monte…

13) Lolo Depoitre, toujours plus haut. Toujours plus grand. Toujours plus fort. Le tout en étant incertain. Quelle classe, le futur Soulier d’or.

14) GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON – GAGNEZ A LYON ! Please…

BONUS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s