Pourquoi le Standard (ne) sera (pas) champion en 2016.

Mais qui sera champion de Belgique cette saison ? La question nous taraude tous, n’est-ce pas. Après le point sur Anderlecht, place au Standard ! « Candidat au titre ? N’importe quoi ! ». Oui, ben on ne sait jamais, hein. Rabat-joie. Allez, va lire la suite, tu trouveras peut-être ton bonheur.

Le Standard sera champion cette saison…

…Sur un malentendu, on ne sait jamais, ça peut marcher.

…Parce que l’ère Duchâtelet est terminée. Enfin. Le club va pouvoir re-vivre au rythme du football. Enfin, en principe.

…Parce que le club a réalisé un mercato sérieux, avec l’acquisition de ce qu’il manquait devant: une tour capable de planter ses 15 buts sur une saison. La Santinelle.

20150730 - LIEGE, BELGIUM: Standard's Ivan Santini (C) celebrates with teammates after forcing Zeljeznicar's Aleksandar Kosoric (not pictured) to make an owngoal during a soccer game game between Belgian first league team Standard de Liege and Bosnian club FK Zeljeznicar Sarajevo in the first leg of the third preliminary round of the UEFA Europa League competition, Thursday 30 July 2015, in Liege. BELGA PHOTO BRUNO FAHY

Ivan, la tour de contrôle, et son meilleur ami.

…Parce que tu as de la concurrence. Partout. Tous les postes sont doublés. Et ça, ça va faire du bien.

…Parce que tu as des jeunes qui ne demandent qu’à exploser cette saison: Hubert/Pirard, Fiore, Arslanagic, Badibanga et les De Sart Brothers. Faites leur de la place, maintenant.

…Parce que ça doit être la saison de Jonathan Legear. Puis d’Eyong Enoh. Puis de Alexander Scholz. Puis d’Anthony Knockaert. Puis, forcément, de Juju.

…Parce qu’Adrien Trebel est toujours là. Et tout le monde s’en réjouit.

1432895

« OKLM ! »

…Ses supporters et leur ferveur restent une arme infaillible et unique au pays <3.

…Parce que l’exemple de Gand l’an dernier. « Saison de transition rime avec sans pression et puis peut-être champion. »

…Sur un malentendu, on ne sait jamais… Comment ? Déjà faite ?

Le Standard ne sera pas champion cette saison…

…Parce que c’est le Standard.

…Les départs de Carcela, Ezekiel (ouuuuuuuh sale traittttt’ !) et, dans une moindre mesure, de De Camargo vont laisser des marques.

20150220 - LIEGE, BELGIUM: Standard's Mehdi Carcela celebrates after scoring during the Jupiler Pro League match between Standard de Liege and Waasland-Beveren, in Liege, Friday 20 February 2015, on the 27th day of the Belgian soccer championship. BELGA PHOTO YORICK JANSENS

Tu manques déjà, fieu…

…Parce qu’il serait temps de régler pour de bon le cas de Mujangi-Bia. Le mec qui pense qu’avec 10 buts en Pro League il va se retrouver titulaire dans le Big Four anglais. MDLOL.

…Parce que, comme toujours, tu vas te planter lorsque la ligne d’arrivée sera à portée de jambe. Les Playoffs, ma gueule.

…Parce que réussir sa saison, c’est battre deux fois Anderlecht. Le reste, c’est du bonus.

…Parce que mis à part l’un ou l’autre joueur, il manque toujours cet esprit Standard, cette âme, dans ce noyau. Même ça, Duchâtelet l’a vendue… Au diable ?

Âme en construction.

Âme en construction.

…Parce qu’il semble difficile, voire impossible, de réussir à créer une équipe capable d’être championne, à partir de presque rien, en quelques mois à peine. Vivement un projet à long terme. Un vrai.

…Parce qu’avec Anderlecht, Bruges, Gand, Genk (ou même Charleroi, tiens, soyons fous), les candidats ne manquent pas.

…Parce que le fond de jeu, disparu depuis plusieurs années, n’a pas encore été déniché. Et si le Standard veut retrouver un peu de prestige, il devrait peut-être se mettre à sa recherche…

« Tous les 25 ans, tous les 25 ans… » Encore 19 à tenir, donc…

Le fil de la saison:

Doucement, mais sûrement, l’équipe de Slavo Muslin trouve son rythme de croisière, après un début de championnat « à la Standard ». Sortis de l’Europa League après un brillant 2/18, les Rouches se focalisent sur le championnat. A raison.

Qualifiés en PO1 sans trop de souci, la fraîcheur des Rouches se fait ressentir au meilleur moment. Santini empile les buts et arrivent bien à 15, comme prévu. Le Croate, disposant d’un clause dans son contrat lui permettant de se la couler douce une fois ce chiffre atteint, se taille en vacances. Juste avant les PO. « Ciao les nuls », lance-t-il à ses coéquipiers, sac de plage sur l’épaule et tongs aux pieds, direction la mer du Nord.

Sur leur lancée, les Rouches ne tremblent pas et réussissent des PO1 quasi parfaits. Et emmenés par un Adrien Trebel on fire, boosté par son Soulier d’or de janvier. Le match du titre se joue à la maison, contre Saint-Trond, la surprise de ces PO1. Roland Duchâtelet est en tribunes et est bien déterminé à enfin faire l’unanimité parmi les supporters. L’ancien président investit la T3 et lance lui-même le fameux « Aux armes », qui sonnera comme le glas pour les Trudonnaires. Le Standard s’impose 3-0, sans forcer, avec des buts de Legear, Badibanga et Ono contre son camp (tiens, tiens). Le Standard est champion de Belgique !

Le voilà, le 11e titre des Rouches. Une teuf gigantesque. Mémorable. Et les supporters d’Anderlecht obligés de revoir leur partition: « Le Standard, est champion, tous les 5-6 ans, tous les 5-6 ans… »

Standard-Liege

Champagne !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s