PUTAINS DE PLAYOFFS #1

Après des mois d’attente, nous sommes enfin arrivés aux tant attendus Playoffs. Enfin, surtout les PO1. Ceux qui sont sensés nous extasier. Nous vendre du rêve. Nous empêcher de dormir. Mais relisez-bien. J’ai dit « sensés ». Heureusement pour ma crédibilité. Ou ce qu’il en reste.

Cette phase de notre championnat, qui est vendue comme la plus excitante d’Europe, voir du l’univers, n’a de mérite que d’avoir tué tout le reste: la phase classique, les PO2 et 3, le classement des buteurs, la Coupe de Belgique et surtout la crédibilité de notre JPL. On ne parle que d’elle. A raison ? Mouais.

Que nous-a-t-elle offert ce week-end ? Trois victoires, des trois premiers, et déjà un écart considérable entre les deux moitiés de ce mini-classement. Donc rien de spécial. Où est le show ? Où sont les nouvelles chances ? Les bonnes surprises ? La qualité de jeu ?

Gand a été leader durant une nuit, c’est déjà ça de pris. Bruges a battu un Standard entreprenant, sans doute boosté par la présence de Jonathan Legear sur le banc. Battu sur deux penalties, dont 50% litigieux, faut-il le signaler. Anderlecht a patiné, mais a infligé à Charleroi sa première défaite en PO1. Déjà historique, pour les Zèbres qui sont juste là pour faire la teuf. Bravo.

Comme toujours, il y a aussi eu du négatif. Déjà, des discussions concernant l’arbitrage. Une faute dans les mains, une faute de main, mais aussi des semelles gratuites. Ça promet. « T’inquiète, la soirée ne fait que commencer… » Oui, je cite Yannick, et ces soirées-là.  La culture vraie.

Bref, pour ma part, je ne vais pas en faire l’apologie, quoiqu’il arrive, cette fois-ci. Suspense garanti, ou pas. Mais plutôt vous montrer ce dont on n’a pas eu droit. Et il y a du lourd.

Cette semaine, les Playoffs ne nous ont pas offert…

…un lundi de Pâques tranquille, sans pression, à juste chasser des œufs dans le jardin de la belle-famille.

…un Clasico de feu, dans une ambiance torride, entre le 3e et le 2e. Avec 5 buts à la clé, du spectacle, du retournement de situation. Le tout avec un tifo de grande classe, sans polémique ni décapitation. Non, ça, c’était en France.

 …une victoire avec 9 buts inscrits. Non, pour ça, il faut aller en Espagne. Ou alors en D2. Et s’appeler soit le Real de Madrid. Soit l’Excelsior Virton. Tout simplement.

…un quintuplé d’un des meilleurs joueurs du monde. Au mieux, on a droit à un doublé sur penalty. Deux poids…

…de mordant. Non, pour ça, il fallait aller au Mexique. Suarez style.

…le 22e assist toutes compétitions confondues, d’un rouquin de Bundesliga un peu trop léger, parait-il, pour Chelsea. On en reparle dans quelques années, José.

…un but de presque 60 mètres à un des meilleurs gardiens du monde, Belge soit dit en passant. Ça n’arrive pas tous les jours. Et ça n’arrive pas chez nous.

…un peu plus de médiatisation pour la finale (épique !) de la Coupe de Belgique de… basket. Mais bon, ça, on est habitué.

…des attaques de bus: à Marseille, à coups de cailloux sur le bus de Paris, mais surtout sur celui du Fenerbahçe, à coups de… fusil ! Mais ça, on s’en passe volontiers.

…l’occasion de fêter comme il se doit l’anniversaire de Patrick Hernandez. Born to be alive, merde quoi !

Bon, vivement la semaine prochaine alors, pour voir ce qu’on va nous proposer, et surtout ce dont on n’aura pas eu droit dans ces putains de Playoffs.

PDP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s