Les 15 choses à retenir d’Israël – Belgique.

Après avoir cartonné Chypre ce samedi, les Diables Rouges ont souffert, hier soir en Israël. Tout semblait facile, trop facile même, jusqu’à une exclusion stupide de Vince the Prince. Tout n’a pas bien été, loin de là. Mais l’essentiel, c’est ce succès. Et cette première place.

1) Commençons par le pire: Vincent Kompany. Sérieux, pourquoi va-t-il tenter de dribbler à hauteur du grand rectangle ? Pourquoi faire une faute, alors qu’il y a du monde derrière lui, et qu’il a déjà été averti ? Un voyage à Cardiff, ça ne devait pas trop le tenter…

742727187_B975170075Z.1_20150331225433_000_G0848M5B5.2-0

« Rentre chez toi hein, peyo va ! »

2) Le match doit être tué à la pause. A 0-3, on fait rentrer Deschacht, Ciman et Mignolet pour rigoler, et tout le monde était content. Mais non…

3) Est-ce que quelqu’un peut prévenir la presse nationale que l’accouchement de la femme de Witsel, on s’en bat les c******* ? On s’en fout de savoir dans quel jet il est parti. Et à quelle heure. Et où sa femme accouche. Et de combien de centimètres est déjà l’ouverture de son col.

4) Apparement De Bruyne et Nainggolan avaient une technique sur corner: le premier sert le second à l’entrée du grand rectangle, et le joueur de la Roma la place au-dessus. Ils l’ont réussi, à plusieurs reprises, mais on ne sait toujours pas à quoi ça sert.

5) Je veux bien rire de tout, avoir du second degré, même de l’auto-dérision, mais il y a des limites. Voir Tal Ben Haim réussir une percée dans notre grand rectangle, je dis NON !

2581118_big-lnd

La Belle et la Bête.

6) Christian Benteke a été muselé par Rami Gershon. Voilà donc un point de différence entre l’avant d’Aston Villa et Igor De Camargo, Petit-Pelé Mboyo ou encore Renaud Emond.

7) Malgré les nombreuses absences, malgré l’exclusion de Kompany, rien n’y fait, Laurent Ciman n’a toujours pas eu l’occasion de montrer sa valeur. Pire, il s’est fait doubler par Jason Denayer, monté au jeu et… Olivier Deschacht qui a eu la chance, lui, de partir à l’échauffement. Triste. Et révoltant.

8) Au moins, on aura retrouvé cette drôle et dérangeante sensation de serrer les fesses (au propre comme au figuré) en regardant un match des Diables Rouges. Ca faisait longtemps.

9) Marouane Fellaini, trois buts en deux matches. Mais surtout, aucun carton jaune. On fire !

10) Et à nouveau, Thibaut Courtois élu homme du match. C’est bien pour lui, car il est plutôt balaise. Mais merde, c’est notre gardien, il ne doit que très rarement être l’homme du match d’une équipe pareille. Pourtant, il l’est bien (trop) souvent…

11) Qui pour remplacer Vincent Kompany au Pays de Galles ? Moi, j’ai déjà ma petite idée en tête…

BRAZIL SOCCER WORLD CUP RED DEVILS TRAINING 28 JUNE

« It’s my time, boys ! »

12) De Bruyne, Nainggolan, Witsel, ces joueurs un peu fous qui tentent de tirer des missiles alors qu’ils jouent en… Israël. Peur de rien.

13) Bilan: 11 points sur 15. Autant que le Pays de Galles. Je ne sais pas comment on doit le prendre…

14) « Le petit Eden Hazard est attendu à l’accueil par son club de Chelsea, le petit Eden Hazard est attendu à l’accueil. »

15) Mais sinon, à part tout ça, la Belgique a gagné, et est première de son groupe. Au cas où vous l’auriez oublié.

Publicités

Une réflexion sur “Les 15 choses à retenir d’Israël – Belgique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s