Comme un lundi… naturellement Zèbre.

Après une trêve internationale reposante, la Jupiler Pro League a repris ses droits ce week-end. Rien n’a changé, ou presque, en 15 jours. On a vu de beaux trucs, et de moins beaux. C’était le week-end du National Geographic, de David Jeanmotte, du Kamehameha et de Double-Face. On y va ? On y va !

LE TOP

Charleroi. C’est loin d’être une découverte chez nous, mais les reporters du National Geographic vont commencer à s’y intéresser. Les Zèbres belges se nourrissent régulièrement de (gui)mauves, depuis plusieurs saisons. Allez savoir pourquoi, mais une fois par an, sur ses terres, cet animal rayé (non pas des cartes, mais de peau) qui court dans le Hainaut s’offre un festin avec cette friandise venue tout droit de Bruxelles. En se régalant de la sorte, les Zèbres se rapprochent du top-6 des espèces les plus prisées en Belgique. La nature est ainsi faite. Et elle est belle.

5a518916-727a-11e4-a856-ed790d1c9de6_web_scale_0.0658762_0.0658762__

Le Zèbre, espèce loin d’en voie de disparition.

LE FLOP

Anderlecht et le Standard tiennent leurs bêtes noires. Pour le Sporting, c’est 3 défaites de rang en 3 ans au Stade du Pays de Charleroi. Pour les Rouches, c’est deux revers cette saison contre les Côtiers, avec pas moins de 8 buts encaissés. Il y a des déplacements, comme ça, que même les gros n’aiment pas effectuer. Au moins, ce week-end, Rouches et Mauves ont été unis et solidaires dans la médiocrité et la déception. C’est déjà ça de pris.

LA BONNE NOUVELLE

Bruges leader. Bonne nouvelle pour les supporters des Gazelles, bien entendu. Mais bonne nouvelle pour les neutres, aussi. Disons que ça change, ma foi. Et non, il n’y a pas que David Jeanmotte qui aime changer… de tête. Bref, vivement dimanche, et un certain AnderlechtBruges. On va bien s’amuser.

LA MAUVAISE NOUVELLE

La défaite d’Anderlecht avant le Galatasaray. Inquiétant. Non pas pour la suite de la saison. Ça, on s’en fout, puisque le championnat débute en mars. Mais c’est inquiétant pour mercredi. Mercredi, oui, le match de l’année pour le Sporting. Alors, Besnik Hasi voulait que Charleroi soit un « échauffement » pour ce choc contre les Turcs. Cela aura été plutôt une gifle. Espérons, pour le bien du football belge, que le T1 trouve la formule et les bons mots (pas ceux qui motivent l’adversaire, cette fois) pour remettre son équipe sur de bons rails.

LE TRUC DRÔLE

Ma chère et belle province de Luxembourg est non seulement en grève, mais footballistique en érection. Déjà, son club phare, Virton, carbure à plein régime. En témoigne un succès 2-0 contre Eupen et une solide 4e place en D2, pour un des plus petits budgets de la série. Viens les chercher. Et dans la foulée, samedi soir, deux autres Luxembourgeois se sont illustrés, dans la même rencontre. Renaud Emond et Thomas Meunier ont tous deux planté leur rose durant un BrugesWaasland-Beveren de toute beauté. Ah oui, il y aussi eu la floche de Guillaume François. Mais bon, son équipe a gagné, alors ça ne compte pas. C’était samedi de Lux’.

8783b930-728f-11e4-a856-ed790d1c9de6_web_scale_0.075_0.075__

Et un caramel signé Meunier, un !

LE TRUC PAS DRÔLE

La blessure sérieuse de Stef Wils (Cercle). Dans un contact avec le portier de Gand, Matz Sels, le défenseur brugeois a été emmené d’urgence à l’hôpital. Coup dans le ventre -> hémorragie interne -> opération -> ablation de la rate. Ça ne rigole pas. Et voilà la course au Soulier d’or relancée. Bon courage et prompt rétablissement, en tout cas, au joueur. Et bon courage au Cercle, qui n’avait pas vraiment besoin de ça.

LE JOUEUR AU TOP

Neeskens Kebano (Charleroi). Depuis plusieurs semaines, le mec carbure à plein régime. Il l’a de nouveau démontré ce week-end, mais face au leader du championnat. Trois assists, qui dit mieux ? Avec son prénom de rappeur américain ou de méchant dans Dragon Ball Z, le Carolo à la coupe blonde de Super Sayen (tiens, tiens), arrivé du PSG l’an dernier, ne devrait pas tarder à ce rythme-là à bouger de la planète Pays-Noir. Après encore quelques kamehameha dans la gueule de certains.

LE JOUEUR PAS AU TOP

Anthony Vanden Borre (Anderlecht). Ils ont été nombreux, les défenseurs, ce week-end, à tenter de remporter les lauriers de cette catégorie. Arslanagic, Ciman, Van Damme, Mbemba… bref, tous ceux d’Anderlecht et du Standard, grosso modo. Mais le plus méritant de tous est sans contestation Tony VDB. Pour son match « cool-cool« , pour sa forme du moment pourtant excellente, et pour son attitude à sa sortie et après le match. C’est ça aussi, Anthony « Double-Face » Vanden Borre. Reste à savoir laquelle est sa naturelle. Et laquelle il aura mercredi pour LE match.

7bbe9b3c-7281-11e4-a856-ed790d1c9de6_web_scale_0.0696056_0.0696056__

VDB, côté pile ou côté face ?

LE MATCH DU WEEK-END

OstendeStandard (3-2). Du but, du montant, du penalty, de l’exclusion, de la faute grossière: on a tout eu. Le Standard encaisse ses premiers buts sous Vuko. Sa première défaite aussi. Comme ça, c’est fait, hein.

LE TWEET

Ce mec est tout simplement une légende.

Publicités

2 réflexions sur “Comme un lundi… naturellement Zèbre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s