Comme un lundi (de PO)… Coup de point!

Ici, ils sont encore trois pour un titre. Ici, ça se tient en un point. Ici, c’est serré comme des sardines. Ici, il reste encore trois journées à jouer. Et trois journées à stresser. Ici, c’est la Jupiler Pro League, mon gars. Le seul championnat au monde à vivre un truc pareil. Cherche pas frère, tu peux pas tester… (il faut vraiment que j’arrête le rap…).

LE TOP

Le Standard. Une semaine après avoir perdu la tête (sans jeu de mot), les Rouches la retrouvent déjà. Bon, avec un seul petit point d’avance sur Bruges et Anderlecht, mais avec un point d’avance quand même. C’est toujours mieux qu’un point de retard, hein.

Un beau succès contre Zulte Waregem et la confiance semble déjà revenue. Reste à confirmer cela ce week-end contre… Bruges. Dans un choc qui sera, à trois journées de la fin, décisif. Si, si!

5364001c35707e5aa80d3e25

Igor De Camargo, nouveau speaker de Sclessin

LE FLOP

Bruges. Dominer un match de la tête et des épaules, en jouant à 11 contre 10, à domicile, en étant leader depuis une semaine, et perdre sur un auto-but: la loose totale… Les Gazelles pourront se consoler, s’ils perdent le titre là-dessus, en se disant qu’ils ont été leader durant une journée. C’est mieux qu’Anderlecht, pour l’instant.

LA BONNE NOUVELLE

Un point. Trois équipes se tiennent en un seul petit point pour le titre. Qu’est-ce que c’est un point ? C’est un match nul de trop en phase classique. Ce n’est peut-être même qu’un but, voir un penalty (#Anderlecht) manqué. C’est même moins que le score de Roberto Bellarosa à l’Eurovision l’an dernier. Tiens, vous aviez oublié qui était Roberto Bellarosa ? Piqûre de rappel, ne me remerciez pas:

Même les meilleurs scénaristes de séries américaines n’ont jamais imaginé un truc pareil. Bon, on n’a pas les zombies de The Walking Dead ni les psychopathes d’Esprits criminels (quoique…), mais nous, en JPL, on à ça:

1 Standard 43 7 2 3 2 10 9 1
2 Anderlecht 42 7 4 1 2 8 4 4
3 FC Bruges 42 7 3 1 3 11 8 3

Alors, qui dit mieux ? Hein ?

LA MAUVAISE NOUVELLE

Charleroi ne se glissera pas en finale des PO2. Mais si, cette deuxième partie des Playoffs avec les autres équipes, là. Celles qui ne servent à rien d’août à mars. Courtrai, le Cercle de Bruges, le Lierse… Ça ne vous rappelle rien ? Vous ne voyez pas ? Soit.

C’est dommage, car tout le Mambourg y croyait. Et ça aurait été sympa de voir l’aventure du second club wallon du pays continuer encore un peu. Dire qu’on s’est même mis à rêver d’un barrage des Sportings (Anderlecht/Charleroi) pour le dernier ticket européen… Too bad.

LE TRUC DRÔLE

L’exclusion de Mitrovic. Donc, oui, il est possible, à 19 ans de se faire avoir par l’expérience et la ruse d’un joueur de… 19 ans. Bien vu, Mitro…c** ?

LE TRUC PAS DRÔLE

Zulte Waregem éliminé de la course au titre. En principe hein, on ne sait jamais avec tout ce qu’on vit. Mais il me semble difficile désormais pour les hommes de Francky Dury de revenir dans le parcours. Surtout après avoir vu rouge (au propre comme au figuré, au marquoir comme aux cartons) de la sorte vendredi…

LE JOUEUR AU TOP

Igor De Camargo. Qui revient en jolie forme au bon moment, à savoir quand on a besoin de lui, quand Ezekiel n’avance plus et quand Batshuayi perd en confiance. Fantomatique jusque-là, De Camar…ghost a prouvé ce vendredi qu’il avait encore beaucoup à apporter à notre compétition. Dont le contrôle des crampons de nos arbitres. Sacré Igor va.

LE JOUEUR PAS AU TOP

Thomas Meunier. Tous les week-ends, on nous rappelle que c’est au poste d’attaquant que Thomas Meunier a évolué durant la majeure partie de sa carrière. Ce dimanche, il l’ a de nouveau prouvé en plantant un but très important dans un… pardon… ? Contre son quoi ? Oups…

Je n’aime pas taper ou me moquer (trop tard ?) de ce brave gars qui ne mérite pas ce qui lui est arrivé hier. Qu’on n’aime ou pas Bruges, on apprécie tous Thomas Meunier. Ce genre de connerie peut arriver à tout le monde. Il va se relever. Soyez-en certains. Mais si possible, pas la semaine prochaine…

10298612_10152203889348451_1829731177056862572_o

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. » Confucius.

LE MATCH DU WEEK-END

StandardZulte Waregem (4-1), pour son ambiance, son spectacle, ses buts et ses « quelques » cartons.

LE TWEET

Celui de Sébastien Dewaest, le défenseur de Charleroi, qui a pris un sacré coup sur le crane, au point d’arroser la sèche pelouse carolo de son sang. Une scène impressionnante, une image qui l’est tout autant.

Publicités

Une réflexion sur “Comme un lundi (de PO)… Coup de point!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s