C’est quoi, l’intersaison ?

Dans le football, il y a les périodes fastes, d’août à décembre, et de février à mai. Celles où le football bat son plein. Et puis, il y a les périodes nettement plus chiantes, en hiver ou en été. Durant cette dernière période, s’il n’y a pas de Coupe du Monde ou d’Euro, c’est carrément la mort. C’est quoi, une intersaison dans le football ?

Long. Deux mois sans foot. Comment vais-je tenir ?

Reposant. Point positif: fini le stresse du samedi soir et les lundis matins de disputes avec tes collègues au bureau.

Des rumeurs. Pendant des semaines, les sites d’informations et les journaux se spécialisent dans le scoop-transfering. Celui qui lance la rumeur la plus débile l’emporte. A vos marques, prêts…

D’autres sports. Tu découvres, pendant l’été, qu’il n’y a pas que le football. Tiens, c’est quoi cette balle jaune sur de la terre battue ? Et ils font quoi ces biomans sur vélo dans les montagnes ?

Sortir. Tu en profites pour respirer un peu, prendre l’air, voir des potes. Mais le sujet des barbecues, c’est quand même le changement d’entraîneur de ton club.

Des clubs qui font l’actu. En Belgique, tu as le Standard qui bouge tout le temps. Sinon, en Europe, les chauds, ce sont Monaco et le PSG. Chiche que Maradona et Ronaldo (le gros) vont y être cités ?

Content avec peu. Tu es tellement en manque de foot que vois les photos de la reprise des entraînements de ton club te fait plaisir.

De la mode. L’intersaison, c’est aussi la période des nouveaux maillots. Chacun ses opinions. Il y aura des moches et des beaux pour tout le monde.

Des vacances. Ta copine pensait réserver vos billets d’avion fin août – début septembre. Ça ne va pas ou quoi, tu risque de rater les premières journées et surtout le dernier jour du mercato. Le moment hot de l’été!

Des amicaux. Si l’intersaison dure deux mois, après un petit mois tu peux déjà aller voir les premiers matches amicaux de ton club. Ces rencontres contre des petits où ils régalent le public. Profites-en, ce n’est pas toutes les semaines.

Faire du sport. Même toi, pendant l’intersaison, tu essayes de tenir la ligne. Faudrait pas que les nouveaux venus de ton club de provincial te piquent ta place non plus.

Des rencontres différentes. En été, les seules rencontres qui se jouent, se sont les matches de Vétérans. Bon, ben si tu as moins de 35 ans, c’est raté.

Les sites se spécialisent. Chaque site d’information tiens une rubrique « mercato live », « le journal des transferts ». Et quand il n’y a rien à raconter, bah on invente.

Peu à lire dans les journaux. Par contre, nos gazettes sont de plus en plus minces. Les pages sports se font rares. Les football sont presque disparues.

Comme un manque. Le samedi soir, comme le dimanche après-midi, tu es mal à l’aise.  » Je ne sais pas, il me manque un truc là, j’ai comme des fourmis…  »

Varier un peu. Pour passer le temps jusqu’à la reprise, autant aller se défouler à des tournois de sixtes ou des beach soccer. Ça reste du foot quand même.

De l’espoir. Chaque matin, tu té réveille en espérant vivre une grande journée pour ton club: un gros transfert, un nouveau sponsor qui rapporte ou ta star qui rempile pour deux ans. Mais non, au lieu de ça, on te ramène des joueurs de D2 polonaise…

La mauvaise année. Nous sommes en 2013, il n’y a ni Euro, ni Coupe du Monde. Merde.

Une préparation virtuelle. Histoire de te croire déjà en 2013-2014, chaque transfert est déjà acté dans ton éditeur de FM ou de Fifa. Bon pour les maillots, on va attendre le nouveau jeu hein…

Un lot de consolation. Pas de Coupe du Monde ni d’Euro, mais il y a la… Coupe des Confédérations! Mais si, cette espèce de Coupe du Monde du pauvre où se retrouve les champions de chaque continent. Bah, c’est toujours ça hein…

D’autres stars. Ceux qui vont faire l’été ne seront pas Ronaldo, Messi et cie. Mais Froome, Wiggins, Schleck, Nadal, Federer, ou tous les athlètes en tous genres des Championnats du monde.

Rattraper tes séries. Plus de C1, de C3, de Playoffs et tout ça, bah faut en profiter pour faire le plein de série. Faut dire que tu n’avais plus trop le temps avant…

Des questions. Tu te demandes encore comment tu faisais pour suivre ton championnat provincial, la D1 belge, les différents championnats européens et les Coupes Européennes alors que tu galères avec ta liste de course.

Les réseaux sociaux en baisse. A quoi vont servir Twitter et Facebook cet été ? Bah, on mettra les photos de notre barbecue de quartier pour passer le temps.

La bonne saison estivale. Finalement, tu ne veux plus adapter ton calendrier « à la russe », en commençant le championnat en février pour le finir en novembre. Tu préfères sortir de chez toi quand il fait bon que quand il neige. Pas con, hein.

Être confiant. Pendant toutes ces semaines, ton club te répète que cette saison, c’est la bonne, on va faire des résultats, etc. Mais après trois journées de championnat, tu as compris qu’on t’a menti tout l’été.

Tenir le coup. De toute manière, pas le choix…

D’autres  » C’est quoi ?  » par ici!

Publicités

3 réflexions sur “C’est quoi, l’intersaison ?

  1. Je me reconnais dans beaucoup de choses tiens! :) Sinon je regarderai quand même la Coupe des Confédérations (Italie oblige) et aussi l’Euro U21 (histoire d’analyser le nouveau coach…)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s