Pourquoi Barcelone m’énerve.

Les rencontres allers des huitièmes de finale de la Ligue des Champions sont donc passées. Avec son lot de satisfactions, de déceptions et de surprises. La plus grosse est venue de Milan, où l’AC local a vaincu le grand et puissant Barça, grand favori de la compétition. Un petit 2-0 servi bien chaud qui m’a fait plaisir, malgré la réticence que j’avais avant de regarder ce match. Pour plusieurs raisons, et pas des moindres.

J’ai longtemps hésité avant de zapper, mercredi soir, sur RTL, pour regarder ce MilanBarcelone. Déjà parce que le beau spectacle offert par Arsenal et surtout le Bayern la veille m’avait comblé. Ensuite, parce que je n’aime pas trop le football italien de manière générale. Mais surtout, parce que je n’aime pas regarder jouer le Barça. Je ne suis pas anti-Catalan, pro-Real ou quoi que ce soit. Mercredi, devant ma TV, j’étais neutre. Promis, juré.

Une fois de plus, après 15 minutes de jeu, j’en avais marre. Marre de voir une équipe bourrée de qualités jouer à la « baballe« , dans le camp adverse, en attendant que l’adversaire se découvre. Une sorte de « taureau » à onze contre onze. Mais cet adversaire n’est pas con, s’il sort, il se fait tuer dès la première percée d’Iniesta ou Messi. Du coup, Milan bétonne, justement et proprement, tandis que le Barça fait circuler, sans tenter une fois sa chance. D’un tel ennui.

Mais voilà, Milan a été plus malin et en contres, ils ont eu les meilleures occasions. Ce succès, les Rossoneris ne l’ont pas volé. Et si Barcelone veut encore gagner cette C1, il devra montrer autre chose au match retour, chez eux. Un football offensif, avec des occasions du spectacle, si possible.

Barcelone peut avoir les meilleurs joueurs du monde, le meilleur collectif, le meilleur centre de formation, etc. Moi, je m’ennuie devant ses matches. Les supporters catalans doivent sans doute kiffer de voir leur équipe dominer tranquillement tous leurs adversaires. Mais le supporter neutre se fait chier. Royalement. C’est bien beau d’avoir 60, 70% de possession de balle, si à la fin du match tu ne cadres que deux frappes. C’est pourtant ça, que les fans de foot veulent voir: des actions, des occasions, des buts. Et non des passes à tire larigot et une domination stérile.

Comparer à la démonstration du Bayern la veille, c’était le jour et la nuit. J’ai pris mon pied devant le jeu des Bavarois, offensif et sainement agressif. J’en fais mes favoris, pour la suite.

Au final, j’ai été bien content de voir Milan s’imposer, de cette manière. Le Barça est tombé dans son propre piège. Et on voit désormais que la Liga, outre les 4, 5 premières équipes, ce n’est pas si terrible. Face à une vraie défense et une vraie organisation, c’est plus dur de mettre des triplés ou des quadruplés, hein Léo ?

Publicités

3 réflexions sur “Pourquoi Barcelone m’énerve.

  1. Panda dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi…
    Tout d’abord, de façon générale, je n’arriverai jamais à comprendre qu’un amateur de foot n’aime pas regarder un match du Baça, qui plus est quand son adversaire est bon et prestigieux. On peut ne pas aimer le club, mais ne pas aimer le jeu développé par cette équipe, je comprends mal… Certes, le Barça n’a pas bien joué cette manche allé contre l’AC, mais ça arrive à toutes les équipes de rater un match de temps en temps. Et ce qui ajoute à la force du Barça ces dernières années, c’est que ça n’arrive pas souvent, ce genre de off-day.
    Je peux à moitié comprendre qu’on n’aime pas regarder jouer le Barça parce que les joueurs ont l’air si « faciles », mais jouer aussi simplement, en fait, n’a rien de si facile!
    Et si on donnait au Barça chaque semaine un adversaire de niveau, qui joue dans le même esprit de jeu et dans le but de gagner, ça donnerait de magnifiques matches à chaque coup.
    L’autre point de désaccord, mais c’est plus personnel, c’est que j’aime le foot italien en général (sauf l’Inter!). Et contre le Barça, l’AC Milan m’a fait pensé à l’Italie du dernier Euro. Dans son rôle d’outsider, avec une organisation parfaite, et jouant le coup à la perfection quand ils en avaient l’occasion.
    Je suis déjà impatient de regarder le match retour!

    J'aime

    • C’est pourtant simple à comprendre: je suis plutôt favorable d’un jeu plus vertical, porté vers l’avant. Sans non plus tomber dans le D’Onofrio-style, mais plutôt un jeu anglais. Tourner autour du pot en se succédant la balle en une touche, ce n’est pas pour moi. Chacun son truc, Pand’!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s