La non-influence de la CAN sur notre D1.

Depuis maintenant une bonne semaine, la CAN bat son plein en Afrique du Sud. Les phases de poules touchent à leur fin et les premiers joueurs vont rentrer au bercail, dans leurs clubs. Des clubs qui vont pouvoir respirer. Car bordel, et comme à chaque fois, qu’elle tombe mal cette Coupe d’Afrique des Nations.

Il n’est pas facile d’être entraîneur d’une équipe qui compte de nombreux africains en cette période. Car la CAN, elle tombe mal pour nous, les Européens. Les championnats sont en court, et se priver pour un mois d’un bon joueur, qui peut revenir fatigué ou, pire, blessé, il y a mieux.

Sans oublier que dans une telle compétition, un scout ou l’autre peut toujours tomber sur le charme d’un de vos joueurs. Et le mercato n’est pas fini. Remplacer un joueur-clé dans l’urgence: pas terrible.

Heureusement, chez nous, cette Coupe d’Afrique des Nations n’a pas tellement d’influence. Seuls 7 joueurs en sont: Mbokani et Mbenza (Anderlecht), Mulemo (Courtrai), Mandanda (Charleroi), Anele (Genk), Harbaoui et Copa (Lokeren). Et en bonus, 3 joueurs de D2: Diakité (Turnhout), Panandetiguiri (Antwerp) et Nibombé (Bossu). On a déjà fait mieux.

Je vais donc, quand même, poser la question: le championnat peut-il être faussé suite à ces absences ? Anderlecht, privé de son meilleur attaquant (joueur?) perdrait match après match, voyant le Standard et Bruges recoller au général ? Charleroi accumulant les buts gags suite aux mauvaise performances de Sifakis, dégringolerait en bas de classement ? Lokeren, privé de deux pièces maitresses, ne se qualifiait pas pour les PO1? C’est possible ?

Pas pour moi. Anderlecht a tranquillement les moyens de se priver d’un titulaire. Même si celui-ci s’appelle Mbokani. De Sutter répond toujours présent, tandis que le petit nouveau, Armenteros, ou même Jovanovic, peuvent rendre des services. Alors que Cyriac va revenir. Les Mauves ont prévu le coup pour palier à cette seule, mais importante, absence.

Lokeren est presque assuré de terminer dans les PO1. Et la prestation de ce week-end, contre Anderlecht justement, a rassuré malgré les absences de leur portier et de leur buteur. Genk et Courtrai se privent d’un back. Il y a pire, non ? Charleroi, de son côté, va enfin pouvoir donner sa chance à son gardien international grec. Pas de soucis (supplémentaires) entre les perches carolos en perspective. Et tout ça s’est vérifié ce week-end.

La D1 belge n’a donc pas grand chose à craindre de cette CAN. Son influence sur notre compétition sera moindre, voir même nulle. Et de toute manière, elle ne durera plus des semaines. Et combien de nos 7 représentants iront jusqu’au bout ?

Publicités

Une réflexion sur “La non-influence de la CAN sur notre D1.

  1. Davy dit :

    Et Mbokani sera la pour le choc contre le Standard (et le match contre Zulte ayant été reporté), il n’aura vraiment pas manqué grand chose….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s