Lettre ouverte à Roland Duchâtelet.

Monsieur Duchâtelet,

C’est avec beaucoup de peine et d’inquiétude que je vous écris aujourd’hui. Peiné par vote comportement, inquiet pour mon club.

Car oui, et je ne m’en suis jamais caché, je supporte le Standard de Liège. Un club qui a bercé mon enfance. Avec lequel j’ai grandi, par les exploits des Wilmots, Goossens, Mpenza. Avec lequel j’ai vécu les plus beaux moments de ma vie estudiantine, ponctués par deux titres qui resteront à jamais dans ma mémoire, puisqu’ils étaient les deux premiers que j’ai connus en tant que supporter.

Et j’espère, vraiment, qu’ils ne seront pas les deux derniers. Je ne veux pas non plus attendre de nouveau 25 ans avant de revivre pareilles émotions. Ce club a besoins de titres. Ces supporters ont faim de succès.

J’en viens donc au fait, M. Duchâtelet. Je suis inquiet, très inquiet. Je vois mon club, celui qui me fait vibrer, aller de mal en pis. Avant votre arrivée, notre équipe avait une âme. Sur le terrain, on voyait des guerriers, des ouvriers, des battants. Des gars qui jouaient pour le maillot, pour le public.

Mais ces joueurs, vous les avait fait quitter le navire, les uns après les autres. Réginal Goreux et Sébastien Pocognoli, partis cette semaine, étaient parmi les derniers à ranger dans cette catégorie. Des clubmen, des mecs qui aiment leur club. Réginal, vendu pour une bouchée de pain alors qu’il voulait rester, n’était pas le plus talentueux, mais au contraire des autres départs de ce mercato, Régi était titulaire et méritait sa place.

Je ne m’étonnerais pas de voir partir, prochainement, des Van DammeCiman ou Bolat. Et ça, parce qu’ils sont étiquetés « pré-Duchâtelet » ? Comptez-vous alors vendre aussi les supporters ? Qui étaient là avant vous ? Et qui représentent, bien plus que vous, ce club.

Au lieu de ces ouvriers des terrains, vous achetez des mercenaires. Des joueurs, dont certains avec beaucoup de qualités, mais pour qui le maillot Rouge et Blanc ne représente qu’une étape. Qui ne feront qu’une paire de saisons avant que vous ne fassiez un bénéfice sur la revente. Votre objectif, en fait. Bien sûr, des garçons comme Yoni Buyens, William Vainqueur, Imoh Ezekiel ainsi que tous les jeunes qui percent, entrent dans le moule liégeois. Mais c’est trop peu.

Vous achetez des Japonais, aussi bons peuvent-ils être, qui ne sont là que pour l’aspect marketing, à leur propre détriment. Si sportivement, ces joueurs apportent quelque chose, le coup aura été bien joué. Mais j’ai des doutes. Pourtant, qu’importe leurs qualités, ces Nippons devront jouer, pour que les droits TV du Standard soient vendus au Japon. C’est ça, votre projet sportif ?

Vous vous entourez d’un directeur sportif, Jean-François de Sart, que j’ai pris moi-même pour responsable du mauvais début de saison, peut-être à tord. Pourquoi ne pas le laisser travailler, lui faire confiance ? Vous choisissez un coach, Mircea Rednic, qui a de la poigne, dont les méthodes fonctionnent. Pourquoi ne pas lui donner les moyens de réussir ? Pourquoi ne pas l’écouter, puisque il connaît son équipe mieux que quiconque au sein du Standard ?

J’ai été soulagé, en juin 2011, lorsque j’ai appris qu’un Belge, mi-flamand, mi-wallon, achetait le Standard. Lorsque j’ai vu que ce nouveau président s’entourait de personnes posées, belges, connaissant le football. Je pensais que mon club allait se belgiser, baser sa politique sur les produits locaux et la jeunesse. Se stabiliser. Je savais aussi que des moments difficiles allaient venir, mais que l’esprit Standard allait rester. Mais depuis, j’ai bien déchanté.

Monsieur Duchâtelet, je ne suis qu’un simple supporter-blogueur, mais j’aimerais vous donner quelques conseils pour la suite de votre présidence.

– Arrêtez de vous occuper de l’aspect sportif du club. Faites confiance aux personnes qui vous entourent, et donner leur les moyens de travailler.

– Arrêtez de faire du Standard un produit marketing plutôt qu’une grande famille.

– Arrêtez de ne penser qu’à l’aspect économique, au détriment de l’aspect humain. Le football n’est pas qu’un business.

– Arrêtez vos « magouilles« , comme l’affaire Fryers, ou vos relations avec Saint-Trond, avec qui les échanges de joueurs sont trop nombreux.

– Arrêtez vos sorties dans la presse, en parlant de BeNeLiga ou du championnat de France. C’en devient ridicule et pathétique.

Présider, c’est aussi déléguez.

Ce club peut connaître de belles heures, Monsieur Duchâtelet. Mais pour ça, il faut faire comme votre public le chante: « tous ensembles« .

Bastien.

N’oublie pas de rejoindre la communauté Facebook, en cliquant sur ce lien! Merci!

Publicités

5 réflexions sur “Lettre ouverte à Roland Duchâtelet.

  1. Davy dit :

    Article trouvé hier dans ladh: « ArcelorMittal Liège: les syndicats dénoncent un « déstockage massif » »

    Un titre qui pourrait facilement faire penser à la situation du Standard actuellement (même si, comme le dit JF De Sart; « le mercato n’est pas fini »).

    J'aime

  2. Guy dit :

    Le Standard a coulé en 1984 grâce à Raimundo et ses magouilles. Il a mis 25 ans à se relever ! Duchatelet recasse la belle machine et cela ira vite, très vite. J’ai mis les pieds à Sclessin pour la 1ère fois à 6 ans. Je vibre pour mes coiuleurs depuis 44 ans. Pas un jour, sans prendre des nouvelles de ce club que j’aime par dessus tout. Je suis dégouté de ce mec….et dire que l’on cherchait un successeur pour la pérénité du club. En plein dans le mille…..Il faut que ça gronde ce vendredi quitte à jouer à huis clos plus tard. Il faut que le chaudron déverse sa lave . Solidarité avec les interdits de stade !!!!

    J'aime

  3. Este dit :

    Clair envois la lettre !!!

    Il a gardé ses « ambitions Saint-Trond » à ce rythme là le Standard va finir en D2…

    Je ne me retrouve absoluement plus dans ce club qui perd toute sont identité.

    C’est malheureux à dire mais vivement que des Qataris débarquent à Sclessin parceque le Duradin il vaux rien !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s