Lucas Biglia, le bel exemple.

C’est, en Belgique, et principalement à Anderlecht, l’affaire de cet hiver: Lucas Biglia. Le capitaine des Mauves joue la starlette et refuse de rejoindre ses coéquipiers en stage. Pas mal, pour un pro. Dans cette histoire, selon moi, il n’y aura que des perdants.

Tout d’abord, le joueur en lui-même. Pour qui il se prend ? A quoi il joue ? Capitaine de son équipe, il la lâche lamentablement pour avoir son petit transfert. Hé ho, Lucas, en 6 ans, personne ne t’a voulu, alors pourquoi péter ton plomb maintenant, alors que ton club est tranquillement en tête et que tu vas rajouter une ligne (au moins) à ton palmarès en fin de saison ?

Forcément, le club fait une mauvaise affaire aussi. Sportivement déjà, se priver d’un bon Biglia, important dans le système VDB, c’est moche. Mais quand il va revenir, ça sera dans quel état d’esprit ? Motivation: -5. Condition physique: -2. Intégration: -4. D’ailleurs, qui lui laisserait le brassard de capitaine, après un tel coup ? Moi, pas, en tout cas. Et financièrement, si le Sporting rêvait de le voir partir pour 8, 10 million, c’est râpé. Ce prix est trop haut depuis le début. Et il va falloir le revoir à la baisse.

Enzo Montepaone, l’agent du Big‘, est le mec qui se cache derrière toutes ces manigances. Avec des excuses bidons, comme « Il est malade« , « Il n’a pas de réseau« , « Je ne parle pas français« . Et ta sœur ? Quand un joueur signe un contrat, il doit le respecter. Et si dans ce contrat, signé je le rappelle, il y a une clause de départ, elle est à respecter. Aussi haute et conne soit elle. Mais le mec n’a qu’un joueur dans son écurie. Et s’il veut pouvoir se payer la nouvelle Golf, il doit vendre son poulain, pour toucher sa commission. Logique.

Enfin, l’entraîneur, John Van Den Brom, ne doit pas trop kiffer cette situation. Car dans ses joueurs, certains sont bien plus convoités que l’Argentin. Du coup, « si lui peut faire ça, pourquoi pas moi?« . Et son brassard, il le mérite ? Alors qu’un bon vieux Deschacht, clubman au possible, n’a jamais bronché même sur le banc. Prends-en de la graine, Lucas.

Le joueur a déconné, en étant bien aidé dans sa tâche par son agent. Le mieux qu’il puisse faire, c’est revenir, faire amende honorable, et se casser en fin de saison. Pour le bien de tous.

N’oublie pas de rejoindre la communauté Facebook, en cliquant sur ce lien! Merci!

Publicités

5 réflexions sur “Lucas Biglia, le bel exemple.

  1. Davy dit :

    C’est clair que là il a perdu beaucoup de crédit aux yeux des supporters, des dirigeants, de ses coéquipiers et de tous les observateurs!

    Je ne comprends pas cette petite affaire, c’est un coup stupide de sa part… au pire il revenait sans faire de vague et ne choppait pas un transfert et il aurait du ronger son frein encore 6 mois pour partir dans de bonnes circonstances…. mais là… il a gâché tout!

    J'aime

  2. Este dit :

    Moi je pense qu’il a fait ça pour que son prix baisse !!! Dans ce cas en juin il partira beaucoup plus facilement.

    biensur je ne cautionne en rien cette façon d’agir.

    J'aime

  3. Panda dit :

    D’après moi, la meilleure chose à faire maintenant pour Anderlecht est de le laisser partir, même pour un prix moindre que le club aurait pu espérer. C’est décevant de Biglia de faire un coup pareil. J’espère que les dirigeants anderlechtois ne vont pas se gêner pour saler les amendes…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s