Les 10 gagnants/perdants de l’arrivée de Rednic au Standard.

Il y a un peu plus d’un mois, Mircea Rednic débarquait à Sclessin en remplacement de Ron Jans. Le Standard ne tournait pas rond et s’engouffrait dans le bas de classement. Aujourd’hui, les Rouches se sont repositionnés dans le top-6 et montrent quand même autre chose sur la pelouse. De l’arrivée du coach roumain, il y a des gagnants, mais aussi des perdants. Les voici.

Les gagnants:

1) Le Standard. Nul doute que Rednic était le bon choix pour relancer cette équipe et ce club. La crise est passée et les jours meilleurs semblent arriver. C’est tout le club qui gagne à gagner.

2) Les stewards de la T3. Ils en ont eu du boulot, ceux-ci, depuis la venue d’Anderlecht. Désormais, c’est plus « cool » dans leurs gradins. De quoi charrier un peu les collègues de la T4, côté visiteurs.

3) RD et JFDS. Les deux dirigeants phares de Sclessin en ont pris pour leur grade pendant plusieurs semaines. Aujourd’hui, ça s’est calmé, et ils peuvent un peu souffler. Jusqu’au mercato de janvier, quoi.

4) Dino Arslanagic. On se demande encore comment Ron Jans n’a pas pensé à lui lorsque la défense était à la dérive ? Il a eu sa chance, il l’a saisie. Son nouveau contrat devrait arriver. On espère.

5) La Jupiler Pro League. Un Standard performant et dans les PO1, c’est dans l’intérêt de tous.

Les perdants:

1) Ron Jans. Il avait la sympathie de tous, mais le succès actuel du Standard de Rednic remet en question le travail du Néerlandais. Il est arrivé au mauvais endroit, au mauvais moment, va-t-on dire.

2) Les « direction démission ». Ils sont passés où, les chants anti-direction ? Mis au frigo. Mais les « boss » restent en sursit.

3) Bruges. Le Club avait bien débuté mais s’est permis de perdre volontairement (?) ses matches pour faire virer Leekens. Les Gazelles s’en foutaient, ils étaient dans les 6 premiers quand même. Sauf que le Standard s’est réveillé, et est passé devant. C’est con.

4) Fryers, Tavares, Seijas, Ajdarevic et Biton. Les transferts de l’été (ou de l’été passé pour Seijas) ne rentrent plus trop dans les plans du coach. Ils ont eu leur chance, mais n’en n’ont rien fait. Ticket de sortie en vue ?

5) Charleroi, Genk et cie. Les clubs qui pensaient faire comme tout le monde et balader le Standard ont bien dû se rendre compte que ce n’était plus le même club. Genk l’a découvert en premier, Charleroi récemment. Ce ne sont pas les derniers.

Les autres « gagnants/perdants « , c’est par ici!

Publicités

5 réflexions sur “Les 10 gagnants/perdants de l’arrivée de Rednic au Standard.

  1. Judith dit :

     » Genk l’a découvert en premier, Charleroi récemment. Ce ne sont pas les derniers. » Genk a aussi prouvé que le Standard était loin d’être autant intouchable que ses supporters le croient. Enfin au Standard, dès qu’ils enchaînent 2 victoires, c’est « Standard champion »

    J'aime

    • Guy dit :

      @ Judith…..c’est pour cela que c’est souvent chaud bouillant à Sclessin ! Celui à qui ça ne convient pas ne doit pas y mettre les pieds….

      J'aime

  2. Davy dit :

    Ils ont réussi à attendre 25 ans pour revoir un titre, du coup je pense que ca fait d’eux les supporters les plus patients sur la planète ;) (à prendre avec humour bien evidemment)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s